Le MEXICABA de Louboutin

Louboutin s’associe pour la première fois à un atelier d’artisans mexicains : Los artesanos de Taller Maya  et y conçoit en partenariat avec eux, ce qui sera certainement le nouveau « it-bag » de l’été, à savoir, un cabas traditionnel prénommé le MEXICABA.

Le chef d’œuvre précieux est conçu entièrement en panneaux de coton brodés par les artisans, les bases des poignées sont ornées de pierres aux accents mythologiques presque tribaux. Quant à la doublure, elle incarne de joyeux fantômes tout à fait folkloriques. Si le prix du cabas s’avère exubérant, on salue le fait que le créateur de renom choisisse une collaboration en dehors de Paris et contribue à faire vivre l’artisanat local. Ainsi, si vous souhaitez vous offrir un sac de marque, autant le faire avec un bénéfice humanitaire.

« Au-delà des impacts économiques et sociaux dont profitent plus de cent familles, nous avons adoré l’énergie positive véhiculée par ce projet. Le fait de travailler avec l’équipe de Christian Louboutin nous a ouvert de nouveaux horizons. »

Maria-Carola Diez
Directrice de la Fundación Haciendas del Mundo Maya / Taller Maya

section2-img1

Christian Louboutin & une artisane de la fondation

 

 

 

 

section3-img1

 

 

layer-top-img

MEXICABA 1425 CHF

christianlouboutin-mexicaba-3175146_CM09_4_1200x1200_1491387048christianlouboutin-mexicaba-3175146_CM09_5_1200x1200_1491387048

 

 

 

La déferlante : les sacs Chloé

Lors de cette fashion-week parisienne, les muses ont accouru pour assister au défilé Chloé qui présentait sa collection automne-hiver 2017-18. Si ce défilé en particulier a toujours fait sensation, cette année, il s’avère doublement emblématique puisque l’on peut constater que nombreuses sont les égéries à avoir soutenu la dernière collection de Claire Waight Keller. Ces belles, pour lui rendre hommage, arboraient fièrement ses dernières créations. Quant au défilé lui-même, les tenues sont bien sûr superbes ; légères, gracieuses mais c’est surtout les derniers modèles de sacs et minaudières dont je suis une fanatique inconditionnelle. J’aime cette rotondité qui leur confère originalité et féminité, la rigidité de la matière s’équilibre avec la délicatesse des anses. On peut sans aucun doute parler de « it bags » pour les 3 modèles ci-dessous dont le stock est carrément épuisé.

Je vous laisse admirer l’effet qu’ils font portés par les plus ravissantes fashionistas.

Sacs & Minaudière Chloé

Fashion Week 2017 / Paris

Sreet Style, Party & Front Raw

paris_fw2017_voguefr_day2__20170302_5710_jpg_8019_north_1160x_white

paris_fw2017_voguefr_day2__20170302_5664_jpg_881_north_1160x_white

paris_fw2017_voguefr_day2__20170302_8116_jpg_6887_north_1160x_white

 

 

 

« Eloïse », un « it-bag » pour Louboutin !

On arrêtera pas le géant Louboutin, en plus de lancer une nouvelle collection de parfums, le pape des escarpins décide de s’attaquer entre autres, à la maroquinerie en proposant un sac qu’il décline en différentes couleurs et formats ; « Eloïse » qui selon le concept serait je cite :  » […] un paradoxe enivrant. Telle une grande actrice, elle est éternelle et insaisissable. » Inutile de dire que sur certains sites, le sac est déjà épuisé. On comprend sans doute pourquoi. En effet, le créateur se situe avec ce sac entre le chic des grands classiques et le glamour que l’on associe à la marque. Bien vu, j’adore !  Coup de cœur pour la version taupe.

Sans plus attendre, découvrez Eloïse en vidéo.

Punk Glob-Trotter by McQueen

La marque anglaise Globe-Trotter propose une collection capsule signée Alexander McQueen ; clous, têtes de morts, tons noirs et blancs, des produits voyage résolument punk dans l’esprit du créateur fantasque qui changent des classiques du genre.

 

Les « Mini Bags » de GUCCI

J’adore les Mini Bags signés GUCCI. Là où Vuitton, entre autres, échoue à  vouloir tenter d’insérer des motifs à un logo classique, la marque italienne de renom, grâce au design d’Alessandro Michele, réussit avec succès. Si je devais choisir, j’opterais pour un classique qui s’associerait à tout « comme le GG supreme » mais j’avoue apprécier l’esthétisme fou ; rose et fleuri des autres pièces de cette collection qui, si j’avais vraiment le choix, viendraient sans problème encombrer ma collection de sacs.

Coup de cœur également pour les « Dionysus Supremes ». Quant à l' »Arabesque », il gagne à mes yeux, la palme du chic original. Enfin, bref, je les aime tous.

Oh les beaux sacs à dos !

Si on m’avait dit une jour que le sac à dos saurait se faire féminin, je ne l’aurais sincèrement pas cru mais 2016 a cela au moins de positif qu’il sait rendre à quelques pièces cools et confortables un esthétisme jusque là toujours dissocié. Cette année, on ose enfin les baskets et les sacs à dos sans renier la fashionista qu’il y a en chacune de nous ; pratiques, confortables, jolis, inspirez-vous des looks de ces streets-styles ainsi que de cette sélection de sacs de marques et faites votre choix parmi les pièces accessibles que je vous ai dénichées !

 

 

Longchamp et les nouveaux pliages « Jérémy Scott »

C’est la 10ème année que la grande marque collabore avec l’artiste exubérant Jérémy Scott qui à cette occasion, propose deux nouveaux « sacs pliage » ; un standard et un sac de voyage. Si je suis devenue une absolue inconditionnelle, c’est que dans ce concept de génie, l’esthétique s’associe au pratique et se renouvelle très régulièrement. Chacune peut faire son choix pour donner à son quotidien une touche d’élégance et d’originalité. Pour les plus audacieuses, l’excentrique créateur, directeur de la marque Moschino depuis 2013, s’amuse à dépoussiérer un classique y ajoutant une dimension, « fun », « Pop Art » et « kitch ».

Jeremy-Scott-x-Lonchamp-10-ans-collaboration_max1024x768

De haut en bas,  toutes les créations signées Jérémy Scott pour Longchamp